Posted on

Les Vertus bien-être du Griffonia

Originaire d’Afrique de l’Ouest et utilisée depuis toujours par les populations locales en médecine traditionnelle, cette plante médicinale est appréciée pour ses vertus anxiolytiques, régulatrices de l’humeur et du sommeil ainsi que pour aider dans le cadre d’un régime amincissant.

Sa richesse en 5-HTP, un acide aminé intervenant in vivo dans la sécrétion de la sérotonine, fait de celle-ci, en phytothérapie, une bonne alternative aux antidépresseurs et autres neuroleptiques de synthèse.

Propriétés médicinales du griffonia

UTILISATION INTERNE

  • Troubles du comportement : dépression, anxiété, angoisse, agressivité, perte d’estime de soi.
  • Troubles du sommeil : insomnie, sommeil agité, difficulté d’endormissement.
  • Troubles de l’appétit : boulimie, obésité. Troubles de la coordination : ataxie cérébrale.
  • Syndromes douloureux : céphalées, fribomyalgie, règles douloureuses.
  • État général : prévention du vieillissement, tonicité (action antioxydante)

UTILISATION EXTERNE

Dermatoses, plaies de la peau, inflammation cutanée, brûlures (usage en médecine traditionnelle africaine).

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Dépression, angoisse, insomnie, boulimie, céphalées, troubles du comportement, détente musculaire

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

Toutes pathologies et/ou symptômes pour lesquels une régulation ou une meilleure concentration d’une sérotonine sanguine carencée sont nécessaires.

Prévention des troubles de l’humeur. Traitement substitutif dans des cas d’addictions à certains antidépresseurs IRS.

Traitement de l’ anémie falciforme(présence d’un principe actif, le lithospermoside).

Lutte contre l’oxydation cellulaire et le vieillissement.

Constipation, paresse intestinale, impuissance masculine (en médecine traditionnelle africaine).

Histoire de l’utilisation du griffonia en phytothérapie

Les populations de l’Afrique de l’Ouest, en particulier au Ghana et en Côte d’Ivoire, connaissent bien cette plante riche en vertus curatives et, depuis toujours, leurs médecins traditionnels ont su l’utiliser pour traiter une kyrielle de pathologies, mais aussi en qualité de fortifiant.

Il faudra attendre les années 1980 pour que les scientifiques s’intéressent au griffonia. Ce fut la constatation de son efficacité pour traiter les troubles de l’humeur qui permit à la recherche de s’orienter vers la mise en avant de son principe actif, un acide animé dénommé 5-HTP, en forte concentration et qui est un précurseur naturel de sérotonine, un neurotransmetteur essentiel sécrété par le cerveau et intervenant, entre autres, dans la régulation de l’humeur.

Dès lors, le griffonia put prendre ses marques en phytothérapie occidentale en tant que plante médicinale meilleur substitut aux neuroleptiques de synthèse.

Composition du griffonia

PARTIES UTILISÉES

Tous les éléments et parties (racine, tige, écorce, feuilles, fleurs et graines) sont utilisables en phytothérapie traditionnelle et locale, mais la meilleure concentration en 5-HTP se trouve dans les graines qui sont récoltées et exportées après séchage.

PRINCIPES ACTIFS

Cette plante contient du 5-hydroxy-tryptophane (5-HTP principe actif précurseur de la sérotonine). Les autres composants sont des vitamines, des antioxydants et sels minéraux :

alcaloïdes (hyrtioerectine B, 3-carboxy-6-hydroxy-β-carboline, hyrtiosulawesine, 5-hydroxyindole-3-carbaldehyde, 5-hydroxy-3-(2-hydroxyethyl) indole, trigonelline, 5-hydroxytryptamine, griffonine [1] Lectines (rhodamine).