Posted on Leave a comment

La noix de Kola, un stimulant naturel pour une vie pleine d’énergie.

La noix de kola (ou cola), dont le nom scientifique est Cola initia ou Cola acuminata, est originaire de la forêt tropicale de l’Afrique occidentale et centrale.

Elle est appréciée depuis au moins un millénaire par les populations locales pour ses vertus stimulantes, tenant à sa forte teneur en caféine (de 1 à 4%).

De la taille d’une châtaigne, la noix de kola pèse entre 20 et 25g. Consommée fraiche et débarrassée de ses téguments pulpeux, elle est longuement mâchées en bouche où elle développe d’abord une saveur astringente et amère puis sucrée.

On utilisait aussi la noix de kola pour faire des colas, c’est-à-dire des boissons toniques et reconstituantes : ainsi, elle fut employée, entre autres, par le pharmacien John Pemberton dès 1885 lors de la création de ce qui deviendra bien plus tard le Coca-Cola.

Selon des notes du pharmacien datant de 1910, la recette associait des extraits de koca (et qui fut interdite à cette date), de l’acide citrique, du sucre, de la caféine extraite des noix de kola, de l’eau et des arômes (constitués d’extraits végétaux, de huiles essentielles et d’épices).

Actuellement, sous le même nom évocateur, on n’y trouve plus aucun de ces ingrédients originaux.

Quelques vertus reconnues de la noix de kola :

  • Combattre la fatigue et améliorer la vigilance, à court terme.
  • Améliorer les performances cognitives à court terme.
  • Soulager le mal de tête, augmenter la tension artérielle.

Beaucoup d’hommes et de femmes l’utilisent également comme un aphrodisiaque, mais cette réputation prêtée à la noix de kola n’est ni plus, ni moins justifiée que celle qu’on pourrait attribuer à la caféine, qui a principalement un effet stimulant.

En raison de sa teneur en caféine et de ses propriétés stimulantes, il est recommandé de ne pas consommer de fortes doses de kola. De plus, les noix de kola, sous toutes leurs formes, sont déconseillées :

  • aux enfants et adolescents en dessous de 15 ans ;
  • aux femmes enceintes ou allaitantes ;
  • aux personnes souffrant de troubles du sommeil, d’hypertension artérielle, d’hyperactivité, de migraines régulières, de troubles ou palpitations cardiaques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *